Le retour et le bilan d’avril

Ça y est,  je pense être de retour sur le blog. Je ne pensais pas que je l’aurai mis en pause aussi longtemps. Moins de temps pour bloguer, moins de temps pour lire aussi.

En une petite semaine, il fallait faire les peintures des principales pièces pour ne pas être trop embêté plus tard. Avec une maison à quatre chambres, je pouvais avoir ma pièce à moi, un truc entre le bureau et la bibliothèque, en passant par la geek room. Alors voilà ce que ça donne.

Comme pour fêter l’emménagement, j’avais envie de remplir mes étagères. Petit passage chez Cultura avec son rayon imaginaire squelettique, où j’ai trouvé que Wild Cards à me mettre sous la dent. Déçu, deux jours plus tard, je suis allé à la Fnac : j’y ai trouvé plutôt bien en vue le premier roman de Capitaine Futur et je me suis laissé tenter par Dragon de Thomas Day, il fallait bien que je découvre les textes de la collection Un heure, une lumière du Bélial’.

Ce mois-ci, j’ai enfin fini l’intégrale d’Opar. Mais j’ai aussi lu L’écho du grand chant de David Gemmell et Le Facteur de David Brin (en numérique). J’ai réussi à finir  Babylon Babies de Dantec avant la fin du mois. Il a fallu que je retourne au travail et donc reprendre le train pour avoir plus de temps pour lire. Mais ça fait du bien de se remettre dans la lecture. Pour l’avenir, je vais me préparer au Summer Star Wars, challenge classique de l’été.

Publicités

Bilan de mars

Il y a cinq ans je déménageais d’Overblog vers WordPress. Je n’ai pas vu ces années passer, mon rythme de publication a bien sûr ralenti à cause de changements familiaux et professionnels. Mais je suis toujours là.

Mais pour le mois qui arrive il y aura encore du changement, enfin un déménagement. Pas de changement de blog, juste un changement de maison, vers notre maison. Il va y avoir des peintures à faire, des cartons pleins de livres à bouger et peut-être moins de temps pour lire et blogguer. Ce qui est bien c’est que je vais pouvoir avoir « la bibliothèque », une pièce de livres et de lecture.

Ce mois-ci a été encore prolixe : six romans de lus. Tous ne sont pas encore chroniqués, c’est vrai que de ce côté-là j’ai un peu trop tendance à prendre du retard.

Ma PAL a diminué  de trois romans; j’ai été sérieux sur les achats : il n’y en a eu aucun. Par contre avec un prêt et deux emprunts à la bibliothèque, la baisse aurait pu être un peu plus importante.

J’ai reçu le résultat de mon premier financement participatif : la monographie concernant Lovecraft et les goodies l’accompagnant. Il n’y a pas à dire c’est un bel objet, une belle réussite. J’ai commencé à lire l’ouvrage et le premier constat est que Lovecraft est comme Robert E. Howard, il y a la légende montée de toutes pièces et la réalité.

Bilan de février 

Février  est le mois le plus court de l’année et pour l’instant il aura été le plus productif. Sept romans au compteur et un abandon sans regret. Le problème à trois corps, tout le monde en parle mais au bout de 250 pages je me demande encore bien pourquoi. Je ne sais pas bien où l’auteur voulait en venir. Ça commençait bien avec l’aspect historique de la Révolution Culturelle. Mais quand l’action s’est resituée à notre époque avec un jeu en réalité virtuelle où le personnage rencontre les grandes figures des mathématiques et de la physique, c’est devenu éminemment théorique et barbant. Il veut nous prouver qu’il a  une grande connaissance scientifique ? Il a réussi et il m’a dégoûté.

dsc02399Trois romans sont entrés dans ma PAL. Je me suis réabonné à Bifrost donc voilà le cadeau pour rempiler pour une année supplémentaire. J’avais lu la nouvelle titre il y a quelques années et cela m’avait plu, alors le choix aléatoire du recueil a été bien accueilli.

Un passage au Salon du livre jeunesse de Douai m’a encore fait dépensé des sous pour remplir ma PAL. Je me suis tourné vers du Johan Héliot (qui ne fait plus que de la littérature ado) parce que le premier volet de la Trilogie de la Lune restera le choc steampunk. Le seigneur d’opium de Nancy Farmer me paraissait aussi plutôt adulte dans sa présentation et dans son contenu, alors let’s go. Avec ça la PAL est restée stable. Elle n’est pas beaucoup descendu à cause des achats et surtout à cause d’un retour à la bibliothèque.

dsc02398

 

Bilan de janvier

Ce mois-ci je suis plutôt satisfait de mes lectures. J’ai entamé le cycle des Epées de Fritz Leiber, ça donne une lecture sympa qui à mon avis aura servi de base à des romans comme Les salauds gentilshommes. J’ai lu un thriller de Herbert Lieberman, qui se passe dans la cambrousse américaine avec des gens pour qui le repli sur soi n’est pas un vain mot. Ensuite il y a eu deux épisodes de la série Harry Potter, je ne pense pas que c’était judicieux de les lire de manière aussi rapprochée. Et pour finir le pavé du mois, Dragon déchu qui m’a agréablement surpris.

Jusqu’au week-end dernier, je pensais que janvier serait un mois sans achat, mais non. Il a fallu la lecture de la critique dans Bifrost de Miss Peregrine et les enfants particuliers pour qu’il y ait une petite lumière dans ma tête quand on est allé chez Cultura. J’ai beaucoup tergiversé pour savoir si je ne prenais que le premier volume ou les trois d’un coup. Avec ce qui suit je pense que vous avez la réponse. Faire ce choix est un peu risqué car il ne faut pas être déçu lors de la lecture.

bilan-janv17

Pour février il y aura le deuxième épisode des aventures de Locke Lamora, un roman policier scandinave (Thorarinsson), la suite de Harry Potter. Comme vous le voyez je travaille mes cycles en cours pour ne pas trop les laisser en suspens. Mais un qui me laisse sur la touche c’est le Trône de fer, ses volumes massifs me donnent l’impression que je vais y passer des semaines. Allez pour le printemps je me remettrai dedans.

Un bilan sur un peu tout…

Encore une année de passée, encore une qui est passée très vite.

Je ne ferai pas de palmarès des meilleurs et des pires livres que j’ai pu lire cette année. Vous lisez le blog, vous savez ce que j’ai aimé ou pas. Cette  année  j’ai  lu  un  peu  plus de romans  numériques  que  les  années  précédentes,  environ  10 %  du  total.  

Mais  j’ai  pu  me  rendre compte  que  en  cette  fin d’année  j’avais  un  peu  plus  de mal à  assurer  le  service  continu  sur  le  blog. Je  lis  mais  je  mets  plus  de  temps  pour  écrire  les  chroniques  et  encore  plus  de  temps  pour  les  mettre  sur  le  blog. Plusieurs  fois  j’ai  pensé arrêter  le  blog,  le  soir  après  le  travail  je  n’ai  pas  dsc02274trop  envie  de  me   remettre devant  un  ordinateur. Mais cela fait tellement longtemps que je bloggue que je ne sais pas comment ça serait sans. Je vais continuer à alimenter le blog sans me mettre la pression mais en essayant de mettre un article par semaine.

En sorte pour fêter l’obtention du prêt immobilier (avec un taux encore intéressant) pour l’achat de la maison, je me suis baladé au Furet du Nord. Étonnamment j’y ai trouvé quelque chose à me mettre sous la dent. Tout d’abord un ouvrage rassemblant l’ensemble des nouvelles d’Ayerdhal, auteur que je ne connais que par la lecture de La Troisième lame. Comme tous les ans, je me retrouve avec la résolution de lire l’œuvre de tel auteur et au final ce n’est pas le cas.

dsc02273Avec Les ombres de Torino, je complète le diptyque d’Arnaud Duval, space opera que je lirai peut-être lors du Summer Star Wars.

Pour Ted Chiang, il y a eu comme un écho dans ma mémoire. J’en avais entendu parler, là c’est mis en avant à cause de la sortie du film, laissons-nous tenter.

Après Noël, comme on est grand et que le vieux barbu doit s’occuper chtites nenfants, tu te débrouilles tout seul pour te gâter (comme si j’avais besoin d’acheter encore des livres avec ce que vous avez vu précédemment). J’ai craqué pour un livre sur les lieux de la saga Star Wars, il est très bien foutu, bien riche, avec plein de jolies illustrations pour savoir pleins de choses. Et j’ai continué sur ma lancée des beaux livres, parce que lire un bel objet, c’est plaisant et comme dans la nouvelle maison j’aurai ma pièce bibliothèque pour pouvoir étaler mes acquisitions.

dsc02324

Pour l’année 2017, j’ai la bonne résolution de faire diminuer ma PAL et de l’amener en dessous des cent livres. De la rigueur et de l’autopersuasion (à l’achat raisonné), voilà les maitres mots de l’année à venir.

 

 

 

Bilan de novembre

Ce mois-ci est un mois en demie-teinte. Même si j’ai lu des romans qui m’ont plu, j’ai eu la sensation de prendre beaucoup de temps pour les lire. Et il fallait alterner avec des lectures plus légères, plus rapides pour ne pas avoir l’impression de faire du surplace.

Dans le cadre d’une Masse Critique j’ai reçu Latium de Romain Lucazeau. Je dois reconnaître que c’est un livre que j’ai apprécié tenir en main, la belle couverture de Manchu joue pour beaucoup. Mais je pense que j’ai entamé sa lecture au mauvais moment, une période où l’on est fatigué et où on a pas forcément envie de de lancer dans une lecture plutôt ardue. Au début j’ai eu la sensation de me retrouver dans un roman dans la même veine que La Justice de l’Ancillaire. Ce qui est déroutant c’est l’absence totale de personnages humains, il est alors difficile d’éprouver de l’empathie pour les personnages. Le roman est riche et complexe, faisant de nombreuses références à l’histoire latine et grecque, au théâtre des mêmes époques. Mais c’est un roman que j’ai arrêté de lire car il n’était pas fait pour moi dans la période actuelle.

Pendant ce mois je n’ai fait aucun achat que ce soit en papier ou en numérique. Ça me permet de ne pas faire augmenter la PAL avec une envie de lecture plutôt en berne. Pour les prochaines lectures je ne sais pas trop vers quoi je vais partir mais je vais privilégier l’entertainement, je pense.

Bilan d’octobre

Encore un mois qui est bien vite passé.

bilan10-16En terme d’achat j’ai été plutôt raisonnable. C’est compréhensible quand on voit comme sont fournis les rayonnages des « librairies » dans lesquelles je me retrouve. Les nouveautés ne sont pas mises en avant et ce qui peut sortir de l’ordinaire, être un peu plus confidentiel n’existe même pas.

Alors je n’ai trouvé que le deuxième volume des Chroniques du Radch qui valait le coup en papier. Par contre en numérique, j’ai (encore) profité d’une promo sur les nouveautés, donc ont intégré ma liseuse Blizzard tome 3 de Pierre Gaulon, Source des tempêtes de Nathalie Dau et Anasterry d’Isabelle Bauthian.

Étant en congé en ce moment, je me suis lancé dans la lecture de Bienvenue à Night Vale, je ne sais pas trop si c’était forcément une bonne idée. Il fait partie de ces romans qu’il faut savoir domestiquer pour pouvoir l’apprécier.

Ma PAL est repartie à la hausse, pas en raison d’achats, non je me suis enfin décidé à intégrer des livres dont les séries ont été complétées au fil du temps. Alors je vais devoir lire l’heptalogie d’Harry Potter (tous trouvés en brocante) et les romans Hypérion et Endymion de Dan Simmons.

 

Bilan de septembre

Voilà l’automne qui arrive ce week-end, pluie et vent froid. Je suis plutôt satisfait de mon mois de septembre : quatre lectures de la PAL ( Une chanson pour Lya, le lendemain de la machine, La tempête et Le patriote) et une lecture dans le cadre d’un Masse Critique, Never Go Back.

sept16-1

En termes d’achat, j’ai été plutôt raisonnable. Je n’ai pas été trop botté par les nouveautés. Lors d’un passage à Lille je me suis laissé tenter par Les Pousse-pierres d’Arnaud Duval. C’est un space opera, il était sûr que je ne le lirai pas pour le Summer Star Wars de cette année, donc vous lirez sûrement sa critique l’année prochaine.

sept16-2

Et à la fin du mois, il fallu que Bragelonne sorte un ouvrage tentateur. J’avoue que que quand il a été annoncé à 50 euros, j’ai été un peu frileux. Le prix a été rabaissé de 10 euros. J’ai réussi à revendre des livres au Furet, alors l’avoir à 25 euros ça fait plaisir. Je reconnais que c’est un bel objet : couverture cartonnée, signet en tissu, deux cahiers d’artwork issus des jeux vidéos et bien sûr les trois premiers romans de la saga.

Pour le futur, je vais lire en priorité des livres que je ne pense pas garder dans ma bibliothèque. Je ne vais pas me lancer dans des challenges, je n’arrive plus à les suivre quand leur durée atteint l’année. Et puis pour la deuxième fois de l’année, j’ai participé à un crowdfunding, cette fois-ci c’est pour la monographie sur Lovecraft proposée par ActuSF. Je me rends compte que je prends goût à ce genre de système.

Bilan d’août

Ça y est c’est la rentrée des classes, un des événements dont on fait un foin chaque année, heureusement qu’il y a ces événements redondants pour justifier l’activité journalistique.

Le mois passé n’aura pas été très fourni en terme de lecture, quatre lectures. Je pense que ça va être mon rythme désormais. J’ai été un peu moins emballé par certaines lectures mais il y a aussi qu’à la fin du mois j’ai acquis un ordi plus performant, ce qui donne envie de se mettre dans des jeux qui attendaient depuis quelque temps. Il faut faire des arbitrages.

Par contre il n’y a pas eu d’achats du tout ce mois-ci ni en papier  ni en numérique. Ce qui est plutôt pas mal pour la PAL.

Le Summer Star Wars entre dans sa dernière ligne droite. Je pense que je vais avoir moins de contributions que les années précédentes mais je suis capable de m’étonner. Pour la suite des lectures, ça sera selon les envies.

Bilan de juillet

En ce mois de juillet, on peut enfin dire que l’été est arrivé (même si il pleut en ce jour), ça permet alors d’avoir un peu plus d’envie pour faire des choses. Je dis ça mais ce mois-ci je n’ai lu que quatre livres :  La sirène de l’espace de Michel Pagel, La fresque de P.J. Hérault, Les vandales du vide de Jack Vance et Frontière Barbare de Brussolo.

Comme ce sont les vacances j’ai décidé de me faire plaisir en matière de livres.

DSC02094

J’ai complété cette trilogie d’Hervé Jubert avant qu’il ne soit plus possible de la trouver. Certaines librairies n’ont pas une mémoire très développée.

 

 

 

DSC02095

Quoi dire avec l’achat de ces trois livres ? Les deux premiers sont incontournables et le Spinrad c’est pour la tendance contre-culture.

Pour ce qui est à venir, c’est un peu toujours la même chose : je continue le Challenge Summer Star Wars, au pointage de juillet j’étais en tête ex aequo en nombre de contributions, ce qui m’a étonné car je n’ai pas l’impression d’avoir été très assidu.

En ce moment La cinquième tête de Cerbère  me barbe légèrement (pour rester poli). Les oiseaux de lumière de Ligny sera plus intéressant.