Le retour aux étoiles, Edmond Hamilton

le retour aux etoilesTitre : Le retour aux étoiles       ( Return to the stars)

Auteur : Edmond Hamilton

Editeur : J’ai Lu

Année : [1967] 1986

310 pages

L’histoire : Après son retour sur Terre, John Gordon a du mal à s’habituer à son quotidien assez morne. Il ne pense qu’à une chose : voyager dans des vaisseaux spatiaux et retrouver la princesse Lianna. C’est alors que Zarth Ann réussit à le faire voyager dans l’immensité de temps et d’espace qui les séparent.

Ce que j’en pense : Le retour aux étoiles est la suite directe des Princes des étoiles. Alors comme pour le premier volume on a droit à un space opera en Technicolor et en THX (anachronismes que tout cela, je le sais).

On retrouve John Gordon, humain très classique mais qui ne se remet pas de ne plus vivre une vie d’aventures spatiales. Mais son vœu va être exaucé par le biais d’une technique dont on ne saura pas grand chose et en fin de compte ce n’est pas grave. Il va se retrouver aux prises avec un prince qui veut envahir le royaume de Lianna sa bien-aimée. Celui-ci s’est constitué une armée d’extraterrestres non-humains abreuvés d’un racisme anti-humain. Gordon aura des difficultés contre cet ennemi, d’autant que les supposés alliés de Lianna s’entredéchirent. Ça va être un homme seul, ou presque, contre une multitude. Gordon va se retrouver à faire alliance avec le bad guy du premier épisode. Cette union contre nature va  donner de bons passages de suspicion au sujet de la loyauté de Shorr Kan. Au final Kan est peut être même plus intéressant que Gordon : plus d’humour, plus de cynisme.

Alors voilà un roman que j’ai été content d’ouvrir, je l’ai lu en deux jours tant il était difficile à lâcher. C’est un roman de SF qui ne cherche pas pas à faire passer un message , il veut distraire et il réussit bien sa mission.

SSW ep 2

Sans titre

Les Rois des Etoiles, Edmond Hamilton

les rois des étoilesTitre : Les rois des Étoiles (The Star Kings)

Auteur : Edmond Hamilton

Editeur : J’ai lu

Annee : 1972

306 pages

Note : 4/5

L’histoire : John Gordon est un petit comptable de New York. Plusieurs nuits d’affilée, une voix tente de prendre contact avec lui. Quand il accepte de lui répondre, elle lui explique qu’elle vit dans vingt mille ans et qu’elle veut qu’ils échangent leurs corps. Gordon accepte et il se retrouve en 20 000 et des briquettes en plein milieu d’une guerre intersidérale entre un empire et un autocrate cynique.

Ce que j’en pense : Écrit en 1947, Les rois des Étoiles un space opera à l’ancienne, un peu fantasque. Le principe de l’échange des corps même aujourd’hui semble irréalisable et dans son genre me fait penser à la manière de John Carter de voyager vers Mars.

Rédigé juste après la Seconde guerre mondiale, dans un contexte où l’atome était l’arme absolue, Hamilton parsème ses combats de canons atomiques ou de fusils crachant des pastilles atomique faisant exploser les corps.

L’échange des corps et donc l’arrivée dans un autre monde pour Gordon permet de nombreux quiproquos créant des pointes d’humour. A côté de cet humour il y beaucoup de retournements de situations, des traîtres à chaque tournant de couloir.

Lorsque Gordon reprend possession de son corps, ses réflexions m’ont fait penser à la fin de L’Homme de Rio où Belmondo sort « Quelle aventure ».

Au final c’est un roman qui par des moments peut paraître un peu daté mais les rebondissements, les situations invraisemblables effacent cela et je ne me suis pas ennuyé un seul moment.