Les Naufrages d’Ythaq, tome 2 : Ophyde La Géminée

ythaq 2Titre : Les Naufrages d’Ythaq, tome 2 : Ophyde La Géminée

Scénario : Arleston

Dessin : Adrien Floch

Editeur : Soleil Productions

Année : 2005

L’histoire : Callista, la passagère survivante, se retrouve dans le rôle de la margrave, sorte de dictatrice locale. Granite et Narvarth se retrouvent obligés de jouer les saltimbanques pour mettre la main sur Callista et sur d’autres potentiels survivants.

Ce que j’en pense : Le récit n’offre pas de grandes  surprises. Le fait que l’on retrouve des éléments de modernité dans un monde archaïque relevant de l’heroic fantasy est assez convenu.

Encore une fois il est difficile de ne pas voir l’influence de Jack Vance lorsque l’on voit les héros rejoindre une troupe d’artiste ambulants.Voir apparaitre ces troubadours m’a fait penser aux Baladins de la Planète Géante.

L’humour est toujours présent mais je dois avouer que certaines fois c’était plutôt moyen, pas forcément tourné vers un public adulte.

ssw-3

litt ima 3ed

Publicités

Les naufragés d’Ythaq, tome 1 : Terra Incognita

les naufrages d'ythaq 1Titre : Les naufragés d’Ythaq, tome 1 : Terra Incognita

Scénario : Arleston

Dessin : Adrien Floch

Editeur : Soleil Productions

Année : 2005

L’histoire : Un vaisseau de plaisance spatiale traverse une tempête cosmique. Il se désintègre et un module comprenant un pilote sanctionné, un mécanicien naïf et une touriste irascible se crashent sur une planète inconnue. Les trois naufragés vont être confrontés à des populations aux coutumes bien différentes des leurs et ils vont partir à la recherche de possibles survivants.

Ce que j’en pense : Arleston est un scénariste prolifique et qui collectionne les succès comme Lanfeust de Troy et toutes les séries dérivées qui en découlent.

Avec cette série on se retrouve dans un planet opera tout à fait vancien. Les populations autochtones sont hautes en couleur comme les Feng, sages itinérants avec une bibliothèque sur le dos car ils sont les gardiens de la connaissance ou les Bantouf prêts à faire des procès à n’importe qui pour n’importe quoi.

Le problème c’est les personnages principaux qui n’offrent pas beaucoup d’originalité ou bien ils sont comme tous les personnages d’Arleston. Il y a la blonde, la brune et le mec naïf, trio habituel qui fait penser à Lanfeust. Bien sûr ça fait un trio amoureux improbable. La blonde est lisse, la brune va se révéler plus complexe que ce que laissait présager le caractère de touriste futile.

J’avoue que j’ai passé trente minutes de lecture sympa mais il n’ y avait malheureusement pas beaucoup de surprise dans le récit.

ssw-3

litt ima 3ed