Le Trône de fer, intégrale 2, G.R.R Martin

le trone de fer2Titre : Le Trône de fer Intégrale 2

Auteur : G.R.R. Martin

Editeur : J’ai lu

Année : [1998] 2010

954 pages

L’histoire : Depuis que Robert Baratheon est mort, les puissantes familles des Sept Royaumes se font la guerre pour asseoir leur favori sur le Trône de fer. A la guerre civile il faut ajouter une menace grandissante venant du Nord.

Ce que j’en pense : Avec le format de cette intégrale, c’est le genre d’ouvrages que l’on emmène en vacances, quand on a du temps et que ça à faire.

Un peu comme d’habitude il faut un temps pour resituer les personnages : qui est encore en vie, qui fait alliance avec qui pour le moment.

Ce qui m’a embêté c’est que j’ai l’impression que certains personnages étaient beaucoup mis de côté, comme Robb Stark.

Comme pour les épisodes précédents j’ai trouvé la traduction par moments difficile, avec toujours ces constructions de phrases alambiquées. Si on est un peu fatigué, il ne faut pas s’étonner si on ne comprend pas le sens de la phrase à la première lecture.

Voila un deuxième volume qui n’offre pas de grandes révélations mais qui rebat les cartes des alliances.

litt ima 3ed

Publicités

Le Trône de fer, tome 3 : La Bataille des Rois, George R.R. Martin

LaBatailledesRoisTitre : Le Trône de fer, tome 3 : La Bataille des Rois

Auteur : George R.R. Martin

Editeur : J’ai Lu

Année : [1998] 2010

L’histoire : Après la mort de Robert Baratheon et de Ned Stark, les prétendants à la couronne des Sept Royaumes se sont multipliés et se sont autoproclamés rois. Ce qui entraîne son lot d’affrontements et de trahisons.

Ce que j’en pense : Avec ce troisième roman du Trône de Fer, je me rends qu’il est difficile de faire une critique sur chaque épisode, tant tout est imbriqué. 

La Bataille des Rois, je l’ai lu dans une intégrale. Mais je n’aurai pas dû respecter la division française de l’oeuvre et tout lire d’un coup. C’est ce que je ferai avec les deux romans qui restent.

A part cela j’ai retrouvé avec plaisir certains personnages : Tyrion Lannister, Jon Snow, Arya Stark. Je me rends compte que ce sont ceux qui ne sont ni beaux ni légitimes, enfin tout ceux qui ne rentrent dans aucun moule.

C’est avec un plaisir un peu sadique que j’ai vu des personnages redescendre de leur nuage, de cesser d’idéaliser des personnes qu’elles croyaient aimer comme Sansa Stark (la reine des gourdes).

C’est un peu dommage que Daenerys n’apparaisse pas plus. Avec ce qui lui arrivait à la fin du précédent roman je m’attendais à une explosion. A suivre.

Sans titre

Dark-fantasy-challenge

Le Trône de Fer 2 : Le Donjon Rouge – George R.R. Martin

le trone de ferTitre : Le Trône de Fer 2 : Le Donjon Rouge

Auteur : George R.R. Martin

Editeur : J’ai Lu

Année : [1996] 2001

540 pages

L’histoire : Ned Stark est devenu la Main du Roi Robert. Stark s’efforce de faire régner l’ocre alors que les intrigues à la Cour se déchainent. Lorsque le roi Robert meurt, Joffrey Baratheon son fils prend tout de suite place sur le trône et n’hésite pas à emprisonner Stark pour trahison.

Ce que j’en pense : Me voilà revenu dans le Royaume des Sept Couronnes. Je n’aurai pas dû laisser tant de temps entre le premier et le deuxième volume. Pendant les cent premières pages j’ai été largué. Il y avait des choses dont je ne me souvenais plus. Il faut dire que dans ces romans ça foisonne de personnages et d’intrigues. Une fois remis dans le bain j’ai retrouvé cette atmosphère de violence, de cruauté  qui place le Trône de Fer sur un autre plan que d’autres sagas de fantasy que j’ai pu lire.

Car George R.R. Martin est aussi cruel avec ses personnages. La famille Stark, qui à mes yeux incarne le bien, en prend plein la figure. Heureusement qu’il y a Robb pour reprendre le flambeau après son père ( quelle fin terrible pour Ned quand même, j’en suis toujours pas revenu). Les Lannister sont toujours aussi odieux, détestables . Vivement que certains se prennent un coup de surin pour les ramener à un peu plus d’humilité. Dans ce roman, la magie apparait un peu plus mais son utilisation induit un pacte faustien. Et quand il faut passer à la caisse, ses utilisateurs ont beaucoup de regrets.

G.R.R. Martin a une façon de finir le roman qui donne furieusement envie de lire la suite. Sa fin de roman ouvre des perspectives qui remettent beaucoup de choses en cause. Alors vivement la suite.

Sans titre

logo-challenge-lieux-imaginaires

Le Trône de fer, George R.R. Martin

Titre : Le Trône de fer

Auteur : George R.R. Martin

Editeur : J’ai Lu

Année : [1996] 2011

476 pages

Note : 17/20

L’histoire : Après avoir tué son prédécesseur dément, Robert Baratheon es devenu le roi du Royaume des Sept Couronnes. Un jour il rend visite à son ami Eddard Stark, duc de Winterfell, domaine du nord éloigné de la capitale. Baratheon a de mauvaise nouvelle : il y aurait des complots mettant en péril le trône. Stark, bon gré mal gré, va quitter son domaine et rejoindre la cour pour essayer d’aide son ami.

Ce que j’en pense : Avec Le Trône de fer, je crois qu’il va être dur de dire quelque chose de neuf sur cette série tant elle a été passée au crible.

Il faut s’accrocher dès le début parce qu’il n’y a pas deux-trois personnages principaux. On se retrouve avec avec une quinzaine de noms qui seront présents tout le long du roman. Une fois que l’on arrive à situer qui est qui, on se retrouve embarquer dans des intrigues de cour où on ne sait pas bien à qui l’on peut se fier. Car même si c’est de la fantasy, ce n’est pas de la fantasy médiévo-fantatsique comme l’Epée de vérité de Terry Goodkind. Là c’est plus dur, plus violent. Je pense que l’absence de magie renforce ce côté violent, on n’est pas dans le monde des bisounours comme certaines séries avaient pu nous habituer.

Les intrigues de cour permettent de décrire des personnages aux personnalités très différentes que l’on va aimer ou détester. En face de ceux qui sont du bon côté comme les Stark, il y a les Lannister, des personnages que l’on va adorer détester quoique certains doivent cacher leur jeu.

C’est un premier volet très accrocheur, qui met en place les personnages et les intrigues mais qui laisse de nombreuses questions en suspens.

logo-challenge-lieux-imaginaires