Les armes des Garamont, Pierre Grimbert

les-armes-de-garamont

L’histoire : Lorsque le Troisième Monde a été créé, les Dieux y ont placé deux runes magiques pour garantir l’équilibre du monde. Mais un jour la rune destructrice, la Malerune, est déclenchée et le monde bascule dans le chaos.

Eras de Garamont est parti à la recherche de la seconde rune laissant ses filles seules dans le château familial. Elles vont être visitées par un sorcier lui aussi à la recherche de la seconde rune.

Ce que j’en pense : Pierre Grimbert s’est fait connaitre avec le Secret de Ji, cycle de fantasy que j’avais eu plutôt du mal à apprivoiser. Avec ce premier tome de la Malerune j’ai essayé de mettre de côté mes a priori. Mais mon avis sur le roman va être mitigé.

Pierre Grimbert a une très grande imagination. Le monde qu’il a construit est très cohérent et très bien pensé, que ce soit du point de vue du bestiaire ou de l’aspect des croyances. Par moments ça pouvait presque être de trop, trop d’informations, trop de choses à retenir. J’aime bien me retrouver dans le monde décrit dans un roman mais pas noyé.

J’ai trouvé le roman plutôt long à se mettre en route. A intervalles réguliers il y a des séquences de combat plutôt intenses (voire saignantes) mais comme il y a peu d’attachement aux personnages, je n’ai pas trop ressenti l’intensité voire la tension qu’il pouvait y avoir dans les combats. Voilà un autre écueil  : les personnages. Certains s’y attacheront et les trouveront sympas, moi je les ai trouvés plutôt lisses, sutrout les deux filles de Garamont. Par certains moments j’ai eu la sensation d’avoir droit à des personnages un peu trop enfantins. Il y a peut-être le lycante, mi-homme mi-loup, qui sort du lot en apportant un peu de complexité.

Alors voilà, c’est un roman que je me suis dépêché (malheureusement) de lire et que j’ai presque fini avec soulagement.

Publicités

Le secret de Ji 2, Pierre Grimbert

le secret de ji 2Titre : Le secret de Ji 2

Auteur : Pierre Grimbert

Edition : J’ai Lu

Année : 2003

669 pages

L’histoire : Les héritiers ont découvert l’identité de leur ennemi. Mais il faut encore découvrir les raisons qui pousse Saat à éliminer les héritiers et ce qui ce cache derrière le secret de Ji.

Ce que j’en pense : Après un premier volume que j’avais trouvé un peu trop convenu, je me suis mis au deuxième et là j’ai plus apprécié. Connaitre le méchant est appréciable. L’action ne reste plus focalisée sur les héritiers. On découvre un méchant avide de pouvoir et pas avare en cruauté (bah c’est un méchant après tout), un mortel qui se prend pour un immortel, qui se prend pour ce qu’il n’est pas.

L’évolution des personnages se précise notamment pour Yan pour qui le don de magie se développe. Son pouvoir s’amplifie, il devient plus puissant et peut même être inquiétant quant à la difficulté à le canaliser. Mais il est dommage qu’il n’ait pas été plus utilisé dans le reste du récit. Je suis même déçu que Yan ne soit pas celui qui peut défaire l’ennemi des héritiers, car l’opposition entre les deux magiciens aurait pu faire quelque chose d’épique.

Mais à côté du personnage de Yan c’est toujours la même chose, leur évolution est prévisible, les histoires d’amour très caricaturales.

Le passage dans le berceau des dieux est original mais comme les personnages s’y éternisent, ça devient une épreuve d’essayer d’arriver jusqu’à la fin du passage.

Comme le précédent volume, il est peu difficile de s’enthousiasmer outre mesure même s’il y a des éléments intéressants.

D’autres avis partagés chez Mr K. , chez A livre ouvert, chez Sphinxou.

logo-challenge-lieux-imaginaires

Le secret de Ji 1, Pierre Grimbert

le secret de ji 1Titre : Le secret de Ji 1
Auteur : Pierre Grimbert
Édition : J’ai lu
Année : 2003
605 pages
Note : 3/5

L’histoire : Un groupe de sages est convié à se rendre sur l’île de Ji. Il disparaît pendant une lune. Lorsqu’il réapparaît, celui-ci est décimé et les survivants restent muets sur ce qu’il s’est passé sur l’île.
Plusieurs dizaines d’années plus tard, les descendants des sages disparaissent de manière brutale. Six d’entre eux vont se regrouper pour découvrir qui en veut à leur vie et découvrir ce que cache l’île de Ji.

Ce que j’en pense : Cycle de fantasy découvert au détour d’un rayonnage de bibliothèque, celui-ci ne va pas  renouveler le genre. Ce volume regroupe les deux premiers volets du cycle : Six héritiers et Le Serment Orphelin.

Les personnages sont très classiques et sont plus ou moins intéressants. Il y a un guerrier taciturne qui est toujours à la limite de la paranoïa, l’acteur beau gosse, charmeur et grande gueule, le géant qui refuse de tuer et qui peut entrer dans l’esprit des êtres vivants, la donzelle qui considère que lire n’est pas une chose très utile.
De plus on sent les sources d’inspiration de manière un peu trop flagrante. Yan, jeune pêcheur embarqué dans l’aventure par amour, va découvrir qu’il maîtrise la magie. Cela m’a fait penser à Luke Skywalker.
Malgré tout les personnages vont évoluer de telle façon à faire oublier l’impression désagréable que l’on a pu avoir au premier contact.

Face à eux il y a une secte de tueurs impitoyables qui rendent la justice au nom d’une déesse vengeresse, un instigateur qui se cache derrière un heaume énigmatique et qui utilise une créature des ténèbres pour tuer ses opposants, créature qui sans être beaucoup décrite m’a fait penser au Balrog.

Il est dommage qu’il n’y ait pas plus d’explications sur le monde de l’action : géopolitique, religions et croyances, société. On évoque des organisations de sociétés sans rentrer dans le détail. Avec d’autres romans ou jeux j’avais pu avoir cette immersion, alors quand on se retrouve aux portes d’un monde nouveau sans y rentrer tout à fait, c’est un peu frustrant.

D’autres avis chez Miss Mopi, PetitePom, Naelline, Julie.