Bob Morane, Les Papillons de l’Ombre jaune – Henri Vernes

Titre : Bob Morane, Les Papillons de l’Ombre jaune

Auteur : Henri Vernes

Editeur : Marabout

Année : 1968

152 pages

Note : 13/20

L’histoire : Bob Morane est en vacances en compagnie de Bill Ballantine à Nairobi. A une terrasse de café, ils assistent au coup de folie d’un autochtone qui avait été mordu par un papillon aux couleurs inquiétantes. Les des compères vont mener leur petite enquête et découvrir que leur ennemi juré, l’Ombre jaune, est en train de mettre en place un complot à l’échelle du continent africain.

Ce que j’en pense : Quand on parle de Bob Morane on pense tout de suite à L’Aventurier d’Indochine puis à la série de BD de plus de 90 albums. Mais avant tout Bob Morane a été une longue (aussi) série de romans d’Henri Vernes.

Je vais vite passer sur les éléments négatifs, l’intrigue est assez bateau et pas très complexe. Il n’y a pas de détours qui pourraient faire croire que … . Après je ne vais pas me plaindre, il y a souvent de l’action mais parfois sans vrai suspense. Cela est dû au personnage de Bob Morane : il est malin, il sait se battre, il est sans peur. Donc quoiqu’il  arrive on se doute qu’il va s’en sortir.

Au moins le roman m’a permis d’avoir une première approche de l’énigmatique Ombre jaune. Personnage aux origines assez obscures, on ne sait pas bien s’il est encore humain avec ses multiples doubles. Il représenterait presque l’essence du Mal. Quand je lirais les BD, je me sentirais moins perdu que quand j’avais pu les lire plus jeune.

Donc Bob Morane c’est du roman d’aventure rapide à lire, peut-être un peu daté en ce qui concerne les relations homme-femme, mais c’est tout à fait distrayant.

Publicités