Arctica, tome 2 : Mystère sous la mer

arctica 2Titre : Arctica, tome 2 : Mystère sous la mer

Scénariste : Daniel Pecqueur

Dessinateur : Boyan Kovacevic

Edidteur : Delcourt

Année : 2008

L’histoire : Dakota a retrouvé la trace de la petite fille du sarcophage. Mais celle-ci s’est retrouvée sous la protection de Mismy, une convoyeuse d’eau. Alors que la gamine a décidé de les emmener en Crète pour réaliser une mission, un ennemi commence à mettre en place ses pions pour kidnapper la fillette.

Ce que j’en pense : Ça y est les trois protagonistes sont enfin réunis. Mais il ne faut pas être grand clerc pour savoir comment vont évoluer leur relation et savoir comment ça va finir.

Fini les flashbacks à répétition, il a été fait le choix de de plus d’action : destruction de péniche, Attaque patrouilleur de gardes-côtes avec un Canadair.

Un protagoniste mystérieux ayant sûrement des intérêts religieux a fait son apparition. Avec l’arrivée de celui-ci le mystère est toujours épais, c’est un peu décevant de ne pas avoir plus d’infos à se mettre sous la dent même si c’est par bribe.

Publicités

Arctica, tome 1 : Dix mille ans sous la glace

arctica1Titre : Arctica, tome 1 : Dix mille ans sous la glace

Scénario : Daniel Pecqueur

Dessin : Boyan Kovacevic

Editeur : Delcourt

Année : 2007

Note : 13/20

L’histoire : Alors qu’il détruisait des icebergs dérivant sur l’océan et menaçant le trafic maritime, Dakota découvre un sarcophage d’un métal inconnu. Celui-ci renferme une fillette d’une dizaine d’années. La hiérarchie de Dakota est bien décidée à garder la découverte secrète mais lorsqu’elle disparait mystérieusement l’affaire prend une tournure étrange.

Ce que j’en pense : Comme pour la série Golden City du même scénariste (qu’il faudrait que je relise) voici une série d’anticipation plutôt intéressante. Bien que se déroulant dans un futur à moyen terme, on y retrouve des éléments géopolitiques et environnementaux déjà présents aujourd’hui : la fonte des glaces dû au réchauffement climatique, l’eau est devenue un bien rare à la quelle une grande partie de la population mondiale n’a pas accès ce qui entraine une guerre de l’eau. Il y a des interrogations sur qui est cette fillette : une entité extraterrestre ou bien un être venant de temps très anciens ? Cette découverte m’a fait penser à ce qui avait pu être découvert dans La Nuit des Temps de Barjavel.

C’est aux côtés d’un héros blessé par la vie, un peu écolo sur les bords (mais bon pas comme José Bové) que l’on va partir à la chasse aux réponses. Le problème est que le récit des éléments marquants de la vie de Dakota se fait par flashbacks qui ralentissent le récit.

Niveau dessin, il ne faut pas s’en tenir à  ce que l’on peut voir en couverture ( qui elle est de Manchu). Le dessin ressemble à ce que j’ai pu voir dans d’autres séries, ça lorgne un peu du côté du manga mais n’a pas sa propre originalité.