Barrière mentale, Poul Anderson

barriere mentaleTitre : Barrière Mentale

Auteur : Poul Anderson

Editeur : Le Livre de poche

Année : [1951-1958] 2015

379 pages

L’histoire : Sous l’effet d’un phénomène cosmique, les humains deviennent du jour au lendemain plus intelligents. Mais comment va réagir l’humanité face à cet accroissement de son intelligence ?

Certains vont profiter du phénomène pour faire progresser les connaissances scientifiques, d’autres vont avoir peur des perspectives que peut leur ouvrir ce surcroît d’intelligence.

Ce que j’en pense : Je me rends compte que je lis un peu trop souvent de la SF divertissement. Et quand je tombe sur un tel roman, tout le sens de l’idée de la SF te saute à la figure.

Que ferait l’humanité si elle était plus intelligente ? On suit trois personnages qui sont à un stade plus ou moins avancé en terme d’intelligence avant l’apparition du phénomène. Le simplet devient un être avec une intelligence normale; le scientifique devient un ordinateur sur pied; sa femme a du mal a trouver un sens à sa vie et est près de tomber dans la folie.

Si on était plus intelligent, ça serait le bazar. Les gens se rendraient compte de l’inutile de leur profession, ils voudraient tous trouver un emploi ou une occupation en adéquation avec leurs capacités intellectuelles. Bien sûr cela creuserait encore plus les inégalités. Et sincèrement certaines personnes ne seraient pas à envier. Les scientifiques vivant que pour la connaissance sont plus à plaindre qu’autre chose.

Le simplet est celui qui renforce le caractère sain de l’humanité : bienveillance, disponibilité. il est celui qui accueille les paumés sans arrière-pensée, juste parce que ça lui parait normal. Il est celui qui semble le plus profiter de la vie, de ce qu’elle peut offrir.

Après le roman, il y a quelques nouvelles ayant la même thématique. Elles sont de qualité plus ou moins égale. Pour certaines il est difficile de faire le lien avec le thème.

ABC imaginaire 2016

Publicités

3 réflexions sur “Barrière mentale, Poul Anderson

  1. Poul Anderson est fort pour développer des sujets aux abordes très simples. Il me fait envie celui-là, tout comme son Tau Zéro qui me donne la même impression : une variation tranquille sur le thème « et si quelques personnes étaient envoyées plus loin qu’on ne pourrait jamais imaginer au point de ne plus pouvoir revenir ? ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s