CIEL 1.0 – L’hiver des machines, Johan Héliot

L’histoire : Dans un futur proche, les humains ont confié au CIEL la gestion de leur eau, électricité, communications. Celui-ci estime que l’humanité est nocive pour la planète. Il met en place un black-out total, prélude à une nouvelle ère dont l’Homme ne fera pas partie.

Ce que j’en pense : Dans ma bibliothèque, il semblerait que les rayons ados soient mieux fournis que ceux du secteur adulte. En tous cas j’y trouve plus facilement des nouveautés et des romans dignes d’être lus.

D’accord c’est de la littérature ado, c’est édulcoré en ce qui concerne la violence, la sexualité. Il faut adapter au lecteur. Quoique j’ai trouvé que c’était plutôt noir pour de la littérature ado.

Ce qui m’a plu c’est de trouver des thématiques dignes d’un roman de SF adulte. La prise de pouvoir par une intelligence artificielle en qui l’humanité avait toute confiance est particulièrement impressionnante. La mise en place d’un système concentrationnaire avec abandon de l’état-civil et remplacement par un matricule rappelle une des pires dictatures de l’Histoire. Même si c’est une IA qui a une prise de conscience, le récit fait écho à certains mouvements d’écoterrorisme dont le but est de sauver la planète en éliminant le facteur humain.

Le fait de suivre les membres d’une famille éparpillée aux quatre coins du monde permet d’avoir une diversité des situations même si ses membres sont plutôt stéréotypés dans ce qu’ils sont et dans leurs liens familiaux.

Ce qui est dommage c’est que ça se termine de manière abrupte, le lecteur est coupé dans son élan. Oui c’est pour les jeunes alors il ne faut pas faire des volumes trop importants.

 

Publicités