La maison près du marais, Herbert Lieberman

la-maison-pres-du-marais

L’histoire : Les Graves sont un couple de retraités vivant dans une maison isolée dans un commune rurale des Etats-Unis. Un jour, un jeune homme s’installe dans leur sous-sol. Tout doucement il va finir par se rendre indispensable. Mais sa présence va finir par déplaire aux autochtones. Les graves vont défendre le jeune homme envers et contre tous.

Ce que j’en pense : C’est un roman que ma mère m’avait refilé et que je gardais pour lire dans le train. Je n’avais pas trop d’attente le concernant, je l’avais avec moi car je ne voulais pas avoir quelque chose de trop compliqué à lire avant et après le boulot.

 Dès le début le récit met mal à l’aise le lecteur. Deux petits vieux qui ne sont plus très vaillants qui se retrouvent au contact d’un sauvage ça crée une certaine angoisse chez le lecteur. Ils réussissent à apprivoiser la bête mais ils seront bien les seuls. Richard, le jeune homme, va faire l’objet d’une certaine hostilité de la part des habitants de la ville. Ils n’acceptent pas la différence et vont faire payer cette différence à celui qui l’est et ceux qui veulent l’accepter. L’histoire aurait pu être simple, les deux vieux qui acceptent un vagabond mais les autres ne veulent pas d’un être différent chez eux, tout cela à l’encontre des préceptes religieux dont cette société est fortement imprégnée.

Le récit combine moments d’angoisse et moment de violences physique et psychologique jusqu’à un point culminant d’injustice. Le roman aurait pu s’arrêter sur ce climax mais l’auteur a voulu faire un épilogue explicatif, qui démythifie le personnage de Richard. A vouloir expliquer à tout prix, cela casse l’ambiance d’ensemble du roman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s