Marie Stuart, Stefan Zweig

marie-stuart

L’histoire : Marie Stuart, héritière du trône d’Écosse est marié à François II, roi de France alors qu’elle est encore une enfant. Lorsque celui-ci meurt elle repart en Écosse et cherche à affirmer l’autorité de la Couronne écossaise. Mais les envies personnelles de Marie sont difficilement conciliables avec les besoins de la royauté. Et elle doit faire face à l’opposition de sa cousine et grande ennemie, Elisabeth 1 d’Angleterre.

Ce que j’en pense : Il est peut-être un peu superflu de faire l’histoire d’une biographie. Mais comme avec Balzac, Stefan Zweig fait de la biographie de la personnalité choisie un véritable roman. Ou bien il choisit des personnages dont la vie se prête bien à cet exercice.

Car Marie Stuart a eu une vie intéressante. A chaque grand moment de sa vie, elle s’est retrouvée en opposition avec les valeurs de son époque. Mariée très jeune à un roi qui est aussi mort jeune, elle s’est habituée très tôt aux fastes de la couronne. Toute sa vie elle va chercher à redonner de la vigueur au royaume d’Écosse mais ça sera toujours en complotant contre la reine d’Angleterre. Sa vie privée aura aussi une grande influence sur le personnage qui restera dans l’histoire. Marie Stuart n’est pas la femme d’un seul homme. Quand sa vie se finit, on se rend compte qu’elle n’aura jamais choisi le bon : l’un est un mal dégrossi qui cachait bien son jeu et qui finit assassiné dans l’explosion de la maison où il avait été exilé, l’autre est l’homme qu’elle aurait dû connaitre dès le début mais qui se retourne contre elle pour l’amener à l’échafaud.. Car à trop vouloir l’impossible et à s’opposer à Elisabeth, les nobles écossais finissent par l’amener à la décapitation. Zweig a réalisé un travail d’enquête approfondi sur le complot qui a condamné Marie Stuart. Par contre c’est peut-être sexiste de considérer qu’elle s’est laissé guider dans ses décisions par la passion. L’influence de l’époque sûrement. Après les personnages masculins sont bien chargés notamment son deuxième mari . Décrit comme il est, il donnerait sûrement envie à n’importe quelle femme.

C’est une biographie dans laquelle j’ai eu plutôt du mal à rentrer. Peut-être le temps de se réhabituer à un style et à une traduction un peu vieillots. Mais une fois que l’on est dedans , on redécouvre l’Histoire en suivant la destinée d’un personnage marquant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s