Morwenna, Jo Walton

morwennaTitre : Morwenna ( Among Others)

Auteur : Jo Walton

Editeur : Denoël

Année : [2010] 2014

334 pages

L’histoire : Morwenna a été placée dans une école privée par son père. Elle se remet de l’accident de voiture qui l’a laissée handicapée et l’a privée de sa sœur jumelle. Les livres de fantasy et de SF lui permettent de surmonter cette épreuve. Elle y trouve des réponses pour combattre son pire ennemi, une sorcière, sa propre mère.

Ce que j’en pense : Morwenna est un roman autour duquel j’ai beaucoup tourné, hésité lors de sa sortie. Il y avait beaucoup d’avis enthousiastes. Même qu’un challenge a été crée pour découvrir tous les romans cités dans le roman.

Il aura fallu une visite aux Intergalactiques de cette année pour que je saute le pas. Jo Walton est très gentille mais je n’ai pas été un cadeau avec mon anglais foireux.

Ce fut pour moi une lecture très sympa. On ne sait jamais très bien se situer entre réalité et fantastique. Les elfes, les sorcières sont-ils réels ou sont-ils juste le fruit de l’imaginaire de Morwenna ?

L’imaginaire et ses auteurs sont un moyen pour Morwenna de découvrir le monde de l’appréhender. Bien sûr il y a parfois des ratés où ce qui est écrit dans les romans est en inadéquation avec le monde réel. Mais les lectures de SF et de fantasy permettent une belle réflexion sur le monde qui entoure Morwenna.

Je suis impressionné par le nombre de romans cités dans Morwenna. Je me rends compte que dans mes lectures je suis encore passé à côté de nombreux auteurs qu’il faut avoir lu (Zelazny, Brunner) ou des auteurs moins connus comme Tiptree.

Le personnage de Morwenna a beaucoup souffert dans sa courte vie mais à aucun moment elle n’attire la pitié. On a plutôt du respect pour cette fille qui a perdu sa sœur, que sa mère n’aime pas, dont le père peine à être un vrai père, dont les tantes essaient de la manipuler. Elle ne se sent bien qu’avec des inconnus avec qui elle partage la passion pour la SF et la fantasy. On aimerait avoir une telle personne dans son entourage pour parler sans restriction de lecture.

Oui, Jo Walton, la lecture de Morwenna fut pour moi un « Happy reading ».

logo-pli

Prix Hugo 2012, Prix Nebula 2011, Prix British Fantasy Award 2012

Publicités

2 réflexions sur “Morwenna, Jo Walton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s