Trolls et Légendes – L’anthologie officielle

trolls et légendesTitre : Trolls et Légendes – L’anthologie officielle

Auteur : Collectif

Année : 2015

Editeur : ActuSF

297 pages

Sous les ponts de Paris, Pierre Pevel : Dans le Paris sous le gouvernement d’Ambremer, chaque pont possède son troll qui assure son entretien. Mais la révolte gronde lorsque les trolls ne reçoivent plus leur rémunération. Voici ma première incursion dans le Paris des merveilles de Pierre Pevel. Cette nouvelle multiplie les personnages et ne s’attachent pas vraiment à eux. Pierre Pevel réussit quand même à introduire de la lutte sociale dans un monde fantastique et les trolls ont une capacité de nuisance bien plus importante que certains salariés. En tout cas , c’set une nouvelle qui peut servir d’appât vers les romans se déroulant dans ce monde.

D’azur au troll d’or, Claudine Glot : Avec cette nouvelle on lorgne du côté des légendes arthuriennes. Un jeune chevalier qui veut faire ses preuves cherche une créature formidable à vaincre. Il part alors à la recherche d’un troll. Mais ce n’est pas avec les armes qu’il va vaincre la trollesse qu’il trouve. L’idée du troll mélomane permet de faire entrer de la sensibilité chez cette créature souvent représentée comme rustre et limitée.

La montagne aux trolls, Estelle Faye : Une jeune femme découvre un retable avec des représentations picturales étranges en plein coeur des Vosges. Le retable va exercer sur elle une étrange fascination et va lui faire découvrir une vérité dérangeante. Le récit est plutôt long à démarrer. Lorsque l’on arrive à la présence du troll, le récit mélange mythologie et sorcellerie et l’atmosphère de mystère est bien présente.

Yamadut, Cassandra O’Donnell : Une Yamadut, sorte de faucheuse, poursuit un troll qui doit mourir. Le récit est très rythmé, la course-poursuite est sans temps mort. Pour une fois la chute m’a plu. Elle a juste ce qu’il faut pour faire sourire le lecteur au dépens du troll.

Seulement les méchants, Jean-Luc Marcastel : Dans un village de la France profonde, le corps d’une joggeuse affreusement mutilée est retrouvé. Les enquêteurs mettent la main sur un individu mais l’interrogatoire va mettre au jour une étrange réalité. Voilà une petite enquête policière pour retrouver un monstre mais qui va montrer que le monstre n’est pas celui que l’on pense. L’horreur côtoie l’humour. Le troll a une morale plutôt élastique, mais en fin de compte ça reste un troll.

Une créature extraordinaire, Magali Ségura : Dans un pays scandinave, il y a longtemps, une jeune fille découvre un troll qui creuse la montagne à la recherche de sa mère. Touché par sa candeur, elle va l’aider à la retrouver. Cette nouvelle bien plus longue que les autres de l’anthologie explore les relations parents-enfants que ce soit du côté humain ou du côté troll. On ne peut être que touché par ce troll lancé dans une quête sans fin et qui finit par redécouvrir la beauté du monde extérieur.

Le troll de sa vie, Adrien Tomas : Tia Morcese est chargée de la régulation des populations méta-humaines. Un jour elle est contactée par un nain de jardin qui lui dénonce une exploitation de gnomes par un troll dans le monde de la nuit parisienne. Cette nouvelle se lit d’une traite, elle a ce qu’il faut en humour et rythme pour avoir plus envie de découvrir en profondeur ce monde particulier.

Le mythe de la caverne, Gabriel Katz : Un ancien chevalier réunit ses anciens compagnons d’armes pour aller tuer un troll dont la tête a été mise à prix par le seigneur local. Alors ça commence bien avec cette équipe de guerriers sur le retour dont les beaux jours sont derrière eux. Ce qui est dommage c’est que ça se finit bêtement comme si Gabriel Katz n’avait pas eu d’idée pour clore le récit.

Le mal caché, Patrick McSpare : Un homme qui a retrouvé sa compagne brûlée vive part à la recherche du démon qui l’a tuée. Le problème de cette nouvelle c’est qu’elle fait partie d’un monde qui comporte déjà des romans. Alors on se retrouve avec des évènements qui sont évoqués mais qui finalement laissent plutôt des interrogations. Le dénouement m’a laissé une impression moralisatrice : le monstre n’est pas forcément celui que l’on croit.

Vieux tacot, Megan Lindholm/ Robin Hobb : Une mère de famille hérite d’une voiture possèdant une intelligence artificielle et ayant appartenu à son père. Mais un virus se met à infecter les IA des voitures et elles commencent à avoir un comportement agressif envers les hommes. Peut-être qu’à la lecture de cette novelle j’ai été myope mais je n’y ai pas vue de troll. Est-ce qu’il fallait mettre à tout prix une nouvelle de Robin Hobb car elle était présente à Trolls et Légendes cette année ?

En tous cas cette anthologie réunit des nouvelles de qualité où l’on trouve du troll à toutes les sauces et dans des genres tout à fait différents.

litt ima 3ed

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s