Le cerveau de Silstar, M.A. Rayjean

le cerveau de silstarTitre : Le cerveau de Silstar

Auteur : M.A. Rayjean

Editeur : Fleuve Noir Anticipation

Année : 1965

188 pages

L’histoire : Trois savants sont envoyés dans l’espace pour y explorer ses recoins les plus éloignés. Alors qu’ils émergent de la quatrième dimension, qui leur permet de voyager plus rapidement, ils sont attirés sur une planète où les habitants vont être attaqués par des créatures dominées par une intelligence artificielle décidée à dominer l’ensemble des mondes habités de la galaxie.

Ce que j’en pense : Le FNA a permis l’émergence de certains auteurs mais d’autres y ont sévi. Donc le FNA, pour le meilleur et pour le pire. Ici on va plutôt du côté du pire.

Voici un roman de science-fiction qui ne se fonde sur aucune base scientifique. Alors les incohérences sont légion. Les savants peuvent rester immobiles pendant plusieurs années et peuvent se lever sans problème musculaire. Le voyage à longue distance des scientifiques par le biais de la quatrième dimension est complètement loufoque. Il est bien difficile de comprendre à quoi cela correspond dans l’esprit de Rayjean.

Les personnages sont comme à leur habitude tristement caractéristiques du FNA : le jeune impulsif, plus prompt à utiliser la violence; le plus âgé, au comportement plus détaché par rapport aux évènements, au tempérament plus froid; la fiancée du jeune qui ne sert pas à grand chose sauf peut-être larmoyer sur leur sort.

Par contre leur ennemi et tout ce qu’il implique à une certaine résonance avec des œuvres plus récentes de la SF. L’existence d’un ordinateur hors de contrôle de son créateur et qui a décidé de contrôler le monde fait écho à Skynet de Terminator. Toutefois le rendre capable de maitriser des sortes de trous noirs mobiles et avides d’énergie m’a fait sourire. Le fait de doter un ordinateur, une machine, de pouvoirs psychiques fait presque passer ce roman de la SF au fantastique.

Le récit étant limité à un nombre de pages il se finit abruptement, l’avancée conquérante de l’ordinateur est stoppée brutalement par un deus ex machina bien à tomber. au moins je me dis que ce roman m’a permis de faire une lecture rapide pour le Summer Star Wars.

ssw-3

litt ima 3ed

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s