Les Sentinelles, tome 1 : Juillet- août 1914, les moissons d’acier

les sentinelles 1Titre : Les Sentinelles, tome 1 : Juillet- août 1914, les moissons d’acier

Scénario : Xavier Dorison

Dessin : Enrique Breccia

Editeur : Robert Laffont

Année : 2008

L’histoire : 1911, lors de l’invasion du Maroc par la France, la section des « Sentinelles » teste sa nouvelle arme : un soldat sur qui a été greffé des membres métalliques. Mais celui-ci tombe dans une tranchée lorsque ses batteries sont à plat.

1914, Gabriel Feraud, un jeune scientifique met au point une pile au radium. L’ancien chef des « Sentinelles » voit toute la potentialité de cette pile pour ces machines. Feraud, antimilitariste, refuse de donner sa technologie à l’armée. Feraud est incorporé mais est gravement blessé. La seule manière pour lui de survivre est de devenir une Sentinelle.

Ce que j’en pense : La trame générale du récit n’est pas sans rappeler celle de RoboCop, à la différence qu’ici on se retrouve en pleine Der des ders. Alors on se retrouve dans un récit steampunk.

Le contexte de la Grande guerre est bien planté : vocabulaire de l’époque, mentalités très va-t-en guerre. Le dessin un peu désuet fait le jeu du récit.

Le récit part vers le steampunk en décrivant des essais de jonction entre organique et robotique. Avec la présence d’un savant un peu flippant et une créature qui a du mal à accepter sa nouvelle condition, on retrouve même l’ambiance de Frankenstein.

Ce qui est remarquable pour un album d’introduction c’est que c’est d’une grande densité.

litt ima 3ed

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s