La Saga de Hrolf Kraki, Poul Anderson

la saga de hrolf krakiTitre : La Saga de Hrolf Kraki

Auteur : Poul Anderson

Editeur : Le Bélial’

Année : [1973] 2004

311 pages

L’histoire : Hrolf Kraki est l’héritier des Skjoldnung, souverain du Danemark. Son grand-père a été tué par son propre frère. Son père est mort dans un complot. Lui-même est né d’un amour incestueux.

Ce que j’en pense : Poul Anderson est principalement un auteur de SF. Mais ici il se tourne vers la fantasy en adaptant une saga nordique, celle de Hrolf Kraki, qui fait partie d’une famille régnant au Danemark au Moyen-Age.

Au début, avec des passages très fournis en informations généalogiques, j’ai eu peur que ce soit une lecture difficile pour ne pas dire indigeste. Mais cela est vite passé et je me suis retrouvé dans une saga où on a droit à son lot de trahisons, de combats et de sorcellerie. Car ce livre est un roman d’aventures avec de beaux morceaux de bravoure.

Il est dommage que Hrolf Kraki apparaisse aussi tard dans le roman. Avant son apparition on a l’évocation de son ascendance avec ses différentes générations. Alors on se retrouve en compagnie de personnages que l’on peut difficilement oublier, que ce soit Svipdag, jeune sans formation guerrière qui réussit à défaire des berserkers ou Bjorn sur qui pèse la malédiction d’être transformé en loup-garou.

Avec ce roman, Poul Anderson fait preuve d’historien en retraçant la saga de Hrolf Kraki. Il décrit un Haut Moyen-âge riche en violence et en trahison, ce qui change de ses écrits habituels.

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s