La Traque, Roderick Thorp

la traqueTitre : La Traque ( River : A story of the Green River killings)

Auteur : Roderick Thorp

Editeur : Sonatine

Année : 2014

611 pages

L’histoire : 1982. Phil Boudreau, inspecteur à la Brigade des moeurs de Seattle, est appelé dans une des banlieues de la ville. On a retrouvé le cadavre d’une jeune fille et on ne lui demande qu’une chose : identifier la victime. Boudreau la reconnait comme une des jeunes prostituées qu’il a l’habitude de rencontrer dans son travail.

Boudreau pense à un suspect, Garrett Lockman, et fait un rapport à sa hiérarchie, rapport qui sera enterré. Mais les victimes vont se multiplier et Boudreau va se lancer dans une enquête clandestine.

Ce que j’en pense : J’ai reçu ce roman dans le cadre d’un Masse Critique. Malgré certaines critiques impressionnées, j’ai eu du mal à accrocher à ce roman.

Roderick Thorp part d’un fait divers : au début des années 80 à Seattle un tueur en série a fait plus de cinquante victimes, principalement des prostituées. Le roman a pour objectif de raconter comment un flic obstiné a réussi à faire boucler le tueur alors que sa hiérarchie faisait tout pour enterrer l’affaire. Alors voilà avec  La Traque, on se retrouve avec un livre qui se situe entre deux genres : le thriller et le documentaire. Il est difficile alors de savoir jusqu’où va la réalité et ou commence la fiction.

On côtoie un flic solitaire, monomaniaque, en rupture avec sa hiérarchie et se collègues. Malgré tout ce qui lui arrive, souvent injuste, j’ai eu du mal à m’y intéresser. De l’autre côté il y a Lockman, être insaisissable à la fois dominateur, charmeur, manipulateur, menteur, pleurnicheur. Il a beau avoir été comparé à certains tueurs en série comme Ted Bundy, je l’ai trouvé sans grande particularité. A mes yeux c’est juste un mythomane déséquilibré comme on en voit de temps en temps. Lui il aura juste été jusqu’au bout de son idée.

Le format, plus de 600 pages, m’a paru surdimensionné pour ce roman. Une petite purge n’aurait pas fait de mal car certains passages n’apportaient pas grand chose ou bien étaient  répétitifs.

La Traque est un roman un peu long avec un récit qui n’offre pas beaucoup de surprises. D’une certaine manière heureusement qu’il y avait la fin qui offrait une certaine surprise avec un peu d’amoralité. Malgré cela, c’est décevant car je m’attendais à quelque chose de mieux vu les critiques positives.

masse_critique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s