Les damnés de l’asphalte, Laurent Whale

les damnes de l'asphalteTitre : Les damnés de l’asphalte

Auteur : Laurent Whale

Editeur : Critic

Année : 2013

483 pages

L’histoire : L’Europe a été ravagé par un fléau. Il ne reste que des ruines de ce qui était un des centres de la civilisation occidentale. Des communautés se sont constituées, elles doivent faire face aux bandes errantes, aux secte, au climat rendu d’autant plus difficile en raison de la pénurie.

Deux membres d’une communauté ont disparu lors d’une mission de reconnaissance. Une équipe va partir à leur rescousse.

Ce que j’en pense : C’est plutôt rare que je lise des romans post-apocalyptiques, peut-être par volonté de ne pas me  retrouver  à lire quelque chose de trop pessimiste. Là j’ai fait mon fou, je me suis laissé tenter.

Alors oui on se retrouve dans une Europe post-apocalyptique décrite de manière saisissante. On n’a pas trop d’éléments sur les causes d’une telle situation. J’en aurai eu si j’avais lu le premier volume Les Etoiles s’en balancent.

On se retrouve dans un monde qui a son lot d’illuminés plutôt dangereux pour les autres (les Sectiens), qui a son lot de violences pour le moindre objet qui a peut avoir une grande valeur dans cette désolation.

La mission de secours sert aussi de rite d’initiation pour un des jeunes personnages. Face à chaque nouvelle situation ou rencontre, il va s’affirmer, se transformer , devenir plus dur, plus violent, plus en phase avec l’époque dans laquelle il vit.

Par contre j’ai trouvé que le récit avait un côté répétitif. Une impression que c’est toujours les mêmes choses qui arrivent à l’équipe de sauvetage. Ils arrivent à leur but à la toute fin du roman, on se retrouve avec un roman dont la conclusion parait assez vite expédiée.

Les damnés de l’asphalte est un roman plutôt plaisant à lire même si cet avenir post-apocalyptique peut-être désagréable à imaginer quoiqu’envisageable. Il y a heureusement des hommes qui refusent de s’abaisser et de devenir des barbares, des bêtes. Ces hommes par leur empathie prouvent que l’humanité ne s’éteint pas comme ça. Ils doivent se battre pour la faire vivre et cela qui leur permet de sortir grandis de leur combat.

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s