Superman: Red Son

Titre : Superman : Red Son

Scénario : Mark Millar

Dessin : Dave Johnson et Kilian Plunkett

Edition : Marvel Panini France

Année : 2003

Note : 12/20

L’histoire : Le vaisseau transportant Kal-L, le futur Superman, tombe en URSS. Élevé dans un kolkhoze, Superman se refuse à prendre parti en politique. Il préfère sauver les gens partout dans le monde.

Les américains voient d’un mauvais œil la présence de Superman sur la Terre, alors avec l’aide de Lex Luthor, ils vont tout faire détruire Superman et ce qu’il représente. 

Ce que j’en pense : On dirait que je mets encore une uchronie à mon actif. Celle-là elle est un peu particulière. Et si Superman avait grandi en URSS ? Parce que Superman reste quand même une sorte de héros américain par excellence. Alors ça fait bizarre de le voir se balader avec la faucille et le marteau sur le torse.

Pour cette uchronie, les auteurs ont convié de nombreux personnages : on y retrouve les personnages classiques qui tournent autour de Superman comme Lex Luthor, Lois Lane et d’autres comme Wonder Woman, Batman ou The Green Lantern. Ceux-ci sont intégrés presque naturellement à l’histoire, Batman devient un opposant à l’idéal communiste mis en avant par Superman par exemple. Mais le problème c’est qu’ils apparaissent et disparaissent très rapidement, et souvent sans explications.

Étrangement il n’y a pas une opposition manichéenne entre Superman et Lex Luthor. Luthor est le bad guy, le plus grand cerveau criminel au monde, il n’hésite pas à créer des monstres pour éliminer son ennemi juré. Par contre, Superman que l’on pourrait croire bon, a l’idée utopique de faire le bonheur des hommes en évitant tous les accidents mortels, en préservant au maximum la vie humaine. On revient à l’éternelle question : peut-on faire le bonheur des gens malgré eux ? Mais Superman manque de profondeur psychologique, on ne s’y attache pas et on ne le déteste pas. Un traitement un peu plus approfondi du sujet aurait permis de rendre cette BD plus intéressante.

Ce qui est le plus de Superman : Red Son, c’est l’aspect visuel. Certaines représentations de Superman dans ses exploits font vraiment penser à la propagande soviétique.

Publicités