Transparences, Ayerdhal

transparencesTitre : Transparences

Auteur : Ayerdhal

Editeur : Le Livre de Poche

Année : 2004

603 pages

L’histoire : Stephen Bellanger est criminologue pour Interpol à Lyon. Par sa hiérarchie, il est mis sur des dossiers de meurtres présentant des similitudes. Lors de chaque meurtre, la présence d’une jeune femme a été remarquée mais aucun témoin n’est capable de la décrire précisément.

Bellanger va chercher à en savoir plus sur cette femme qui semble aussi intéresser de nombreux services secrets.

Ce que j’en pense : Ayerdhal, je le connaissais comme auteur de science-fiction. Mais je n’ai jamais réussi à trouver un de ses romans en bibliothèque. Alors je me suis rabattu sur ce thriller, qui apparaît comme une bifurcation dans son œuvre.

L’histoire peut paraître intéressante, on se trouve dans une sorte de mélange entre Kill Bill et La Mémoire dans la Peau.

Mais il y a beaucoup de parlotes, de savoir qui est avec qui, qui veut trouver la femme, qui veut sa mort. Donc le lecteur se trouve toujours dans le flou, un peu comme Bellanger.

Quand on arrive à la fin, on se rend compte que ce n’est pas du tout crédible, que c’est hautement improbable. Et quand on se retrouve face à un tel sentiment, il y a de la déception.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s